Cojer Thiès : « Tous les éléments d’une crise interne sont réunis »

Le secrétaire général de la Convergence des jeunesses républicaines de Thiès estime que la majorité présidentielle, plus précisément l’Alliance pour la République, risque gros lors des prochaines élections locales. À travers une lettre ouverte adressée à Macky Sall, Assane Mbaye met en relief des dissensions internes à l’Apr et invite ce dernier à en prendre la pleine mesure pour circonscrire les querelles de positionnement. « Monsieur le président, si j’ai décidé en ce moment crucial et décisif de vous interpeller c’est parce la situation est alarmante et grave. Nous allons vers des élections municipales où il sera question de consolider votre majorité, et à Thiès tous les ingrédients d’une déstabilisation et d’une crise interne sont réunis », prévient le secrétaire général de la Convergence des jeunesses républicaines de Thiès. Plaidant une approche fédératrice, Assane Mbaye en veut pour preuve les velléités de départ imputées au président du conseil d’administration du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip).  »Monsieur le président, un possible départ de docteur Pape Amadou Ndiaye responsable Apr à Thiès, tête de liste majoritaire, mandataire à la commune de Thiès ouest et Pca du Fongip pourrait hypothèquer lourdement nos chances de succès aux prochaines locales. Le docteur Ndiaye est le seul et unique responsable communal qui a toujours gagné son centre de vote depuis 2012. Cette situation ne peut nous laisser indifférents ; raison pour laquelle nous vous invitons à tout faire pour qu’il reste dans le parti », préconise le secrétaire général de la Convergence des jeunesses républicaines de Thiès. Il ne manque, pas à titre conclusif, de saluer l’ambition de placer la capitale du rail dans le train de l’émergence.