Habib Niang candidat-maire

Habib Niang candidat-maire

 » Nos sommes au service des populations »

Désigné par l’Unacois-Jappo Malaw d’Or de l’édition 2019, Habib Niang, le président du mouvement And Suxali Sénégal a profité de la de la tribune de l’évènement organisé à l’esplanade de la Promenade des Thiessois pour demander à la classe politique (opposition et pouvoir) de « respecter les populations au non de qui ils agissent »

Vous avez été désigné par l’Unacois-Jappo Malaw d’Or de l’ édition 2019 grâce à vos actions en faveur des populations.

Quel est votre sentiment ?

Le Malaw d’or est une tradition pour l’Anacois-Jappo qui regroupe prés de 70000 membres, de désigner des enfants du pays qui se sont distingués dans leurs domaines d’activités ou à travers des actions en faveur des populations. Je me réjouis d’avoir été choisi parmi les récipiendaires pour cette année. Cela me réconfort de redoubler d’effort envers les populations. Je profite de cette tribune qui regroupe des représentant de ll’opposition, du pouvoir, de la société civile, du patronat pour demander aux politiciens d’arrêter d’exploiter les électeurs, le temps d’une élection, pour ensuite les oublier une fois élus.

Qu’est ce que vous avez fait pour mériter cette distinction ?

En tant que président du mouvement « And Suxali Sénégal », notre principale préoccupation est le bien être des populations. Nous ne pouvons pas sortir tous les démunis de la pauvreté mais, en relation avec des partenaires, nous faisons le maximum pour améliorer les conditions de vie de certaines populations. Le dernier acte en date que nous avons consenti pour les femmes, est la mise à leur disposition d’une ligne de crédit de 10 millions qui leur permet de financer certaines de leurs activités. On a eu à assister à des scènes d’humiliation de nos sœurs qui n’étaient pas en mesure de payer des prêts bancaires à date échue. C’est pour éviter des situations du genre, que nous avons mis cette ligne de crédit sans intérêt avec des conditions de remboursement adoucies afin que nos braves femmes puissent sortir de la pauvreté.

Est ce seulement pour cette action que l’Unacois jappo a porté son choix sur votre personne ?

En dehors de cette ligne de crédit de 10 millions F Cfa pour le financement des activités des groupements féminins de Thiès, nous avons mutualisé les membres de l’association des charretiers de Thies en leur remettant des carnets qui leur permettent de se soigner gratuitement en même temps que leurs femmes et enfants. Nous avons fait la même chose pour l’association des reporters photographes de Thies sans oublier les élèves sourds-muets que nous prenons en charge du point de vue de leur santé. En assistant les personnes démunies, nous avons pensé aux conducteurs de moto jakaarta et à une catégorie d’ indigents que nous appuyons à l’occasion des grandes fêtes. Notre action s’étend également aux écoles de Thies nord à travers l’équipement en matériel, l’approvisionnement en, eau potable et la construction de toilettes etc. Pour les jeunes et les femmes nous avons formé des milliers qui sont entrain d’utiliser les aptitudes pour des activités pourvoyeuses de revenus.

Des constats ayant trait au budget et aux recommandations de la Cedeao laissent entrevoir un report des locales. Etes vous pour ?

De grâce. Je lance un appel solennel à l’Etat du Sénégal de maintenir la tenue du scrutin des locales à date échue. Je l’adresse au Président de la République.

Dans un démocratie, le report d’une élection doit être motivée par un cas de force majeur. Ce n’est pas le cas pour les locales. Il faut que les populations fassent le bilan des élus pour décider de leur reconduction au non. Il faut permettre aux électeurs de choisir entre ceux qui se servent de leurs cartes pour les exploiter et ceux qui les servent et abrègent leurs souffrances.