Les Casaçais « fusillent » Salif Sadio et réclament…

Certaines populations de la Casamance désapprouvent la sortie de Salif Sadio, sur l’indépendance. « Il doit comprendre que la paix est irréversible. Les populations ont décidé elles-mêmes, d’instaurer cette paix en Casamance », avertit Mamadou Lamine Diatta dans le quotidien L’Observateur de ce lundi.

Originaire de Bignona, il invite le chef de guerre à taire ses velléités guerrières et d’opter pour la voie choisie par les fils de la Casamance : « Nous ne devons plus laisser personne, quel que soit son rang et sa personnalité, mettre à mal le processus de paix. Nous en avons assez d’une guerre qui ne nous rien apporté ».

Un cadre casamançais embouche la même trompette et soupçonne les fossoyeurs de la paix d’être derrière les déclarations du chef de guerre : « Ils sont toujours là, tapis dans l’ombre. En vérité, ils ne veulent pas la paix. Je demeure convaincu que ce sont des fossoyeurs de la paix qui en veulent à Robert Sagna et au Groupe de réflexion qu’il dirige. Ce sont des hommes qui ne savent même pas où se trouve le maquis ».

L’interlocuteur du journal de s’indigner : « Ils sont dans leurs bureaux climatisés en train d’écrire des insanités pour saboter le processus de paix et surtout décourager les investisseurs. Mais, qu’ils se le tiennent pour dit, la Casamance ne veut plus de cette guerre. Elle veut la paix ».

Non sans demander aux autres factions et aux combattants du Mfdc de ne pas suivre « ces gens qui usent de tous les moyens pour décourager la paix en Casamance ».