« Sama 400 mille » : le nouveau plan d’Aar Li ñu Bokk

La Plateforme Aar li ñu bokk dit être en passe de lancer, à compter de cette semaine, son nouveau plan d’action «pour intensifier le combat pour le traitement diligent du scandale du pétrole et du gaz et la mise en place de mécanismes pour garantir la transparence dans la gestion de ces ressources».

Cette organisation précise, dans un communiqué, que «ce plan d’action comportera des caravanes de sensibilisation dans les quartiers de Dakar et à l’intérieur du pays; des visites aux autorités religieuses, coutumières et aux organisations socioprofessionnelles pour leur expliquer les soubassements du scandale et les enjeux de la gestion du pétrole ;  des rencontres avec les missions diplomatiques et les institutions  internationales basées à Dakar pour leur remettre le mémorandum sur le scandale du pétrole et du gaz ; des conférences publiques et des forums dans les quartiers ainsi que des rassemblements périodiques, des concerts et marches partout dans le pays».

Aar li ñu bokk ajoute que ces activités commenceront dès ce vendredi 23 août à travers le programme «Occupy Senegal» ou «Taxaw Fepp». Ledit programme intègre une campagne intitulée «400.000 Citoyens Ngir aar sunu Pétrole» et comporte deux volets. Notamment «un rassemblement devant les ambassades du Sénégal à Paris, Milan, New York, Bruxelles, Ottawa et dans de nombreuses autres villes pour dénoncer l’inaction de la justice sénégalaise devant le scandale de corruption avérée et la spoliation des ressources».

À cela s’ajoute, sur toute l’étendue du territoire national, une vaste opération de sensibilisation et de distribution de flyers et de documents pour informer tous les citoyens et les appeler à la mobilisation. La même source laisse entendre que «ces activités seront menées parallèlement aux initiatives sur le plan judiciaire au Sénégal et au niveau international.»