Serigne Mbacké Ndiaye descend l’oligarchie politico-maraboutique

A l’occasion de la cérémonie de dédicace de son dernier ouvrage intitulé « L’Odyssée des migrants » et édité en France chez Edilivre, Serigne Mbacké Ndiaye a, ce jeudi, mis en relief ce qu’il assimile à des freins qui retardent le développement du Sénégal.

Déplorant les pertes massives enregistrées dans les rangs des candidats à l’émigration clandestine, l’écrivain a pointé du doigt la responsabilité des autorités qui ne sont pas dans la dynamique de permettre aux jeunes de s’épanouir au Sénégal.

« Les Sénégalais sont aujourd’hui pris entre l’enclume d’une classe politique pourrie et corrompue et le marteau d’une oligarchie maraboutique à la boulimie foncière insondable et à l’appétit financier insatiable, abyssal, pantagruélique et gargantuesque. Ce sont les marabouts et les politiciens qui s’accaparent les richesses du pays au détriment des populations », assure l’auteur qui s’interroge sur les causes profondes qui expliquent le sous-développement dont découle le phénomène « Barça wala barzakh ».

Faisant remarquer que l’on assiste de plus en plus à un repli identitaire et à une montée des extrémismes en occident, l’écrivain d’inviter les candidats à l’émigration à rester au Sénégal. Assurant que la religion est devenue un enjeu politique, Serigne Mbacké Ndiaye s’étonne que l’Etat ne paie pas les enseignants comme il se doit, ne mette pas un terme à la persistance des abris provisoires mais trouve paradoxalement de quoi financer des centaines de cérémonies religieuses chaque année.

Par ailleurs, rappelant que la ruée des migrants vers la Méditerranée est le plus grand mouvement humain depuis la seconde guerre mondiale, Serigne Mbacké Ndiaye met en balance les risques liés à la traversée de l’océan et les questions existentielles qui motivent cela.