Sonko dénonce 100 milliards Cfa de « cadeaux fiscaux »

100 milliards de cadeaux fiscaux
Boycotté par les députés de la majorité à sa prise de parole hier à l’Assemblée nationale, Ousmane Sonko, président du parti Pastef, n’a pas tremblé pour asséner ses révélations. S’adressant directement à Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre des Finances et du Budget qui défendait le projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’année 2019, Ousmane Sonko n’y est pas allé par quatre chemins. «Le copinage fiscal que vous faites est anormal. Vous avez fait une magouille fiscale de 100 milliards de francs Cfa (…). Ces 100 milliards correspondent au déficit fiscal» de l’État, a-t-il souligné. «Vous avez exonéré la taxe locale du secteur hôtelier pour faire plaisir à Racine Sy parce qu’il est votre ami. Vous outrepassez vos compétences». Non sans rappeler qu’Abdoulaye Daouda Diallo a écrit à ses différents services pour leur dire de suspendre la perception des redressements fiscaux. Malheureusement, «les députés de la majorité ignorent que la loi fiscale est du domaine exclusif de l’Assemblée nationale», s’est désolé le député de Pastef.
 
 
6000 milliards de dette
Le député Ousmane Sonko, prenant la parole hier à l’Assemblée nationale, a indiqué que la dette du Sénégal a désormais dépassé la barre des 6 mille milliards Cfa, ce qui équivaut, selon lui à 62% du produit intérieur brut (Pib). Il a rappelé qu’en 2012 l’endettement de notre pays était de 2741 milliards Cfa en 2012. L’Assemblée nationale examinait ce dimanche le projet de loi 10/2019 portant loi de finances rectificative (Lfr) pour l’année 2019. Le texte a été adopté en séance plénière. Cette Lfr consacre une baisse de plus de 83 milliards Cfa sur le budget initialement adopté.