« Tabaskrise » : Les prix du mouton et des légumes flambent

Les moutons sont, jusqu’à cette veille de tabaski, trop chers. Avec des prix hors de portée du Sénégalais moyen, le mouton est un casse-tête qui s’est ajouté au prix de la pomme de terre dont le sac passe de 7000 à 12.000 frs.

Pour les moutons de Tabaski de cette année, les prix ont grimpé. La Tabaski est une occasion pour des gens de se transformer en opérateur économique de circonstance et tenter le coup d’une «opération Tabaski». Cette floraison d’hommes d’affaire a fait qu’il y a des tentes partout. Mais les prix sont toujours hors de portée du Sénégalais lambda, malgré la gratuité des points de vente et les facilités du gouvernement. Les prix qui varient entre 100.000 et 2 millions selon le mouton ciblé. Pour un mouton de Tabaski c’est quand même trop pour les Sénégalais qui doivent faire face à des dépenses de loyers et de nourriture. Autre constat est qu’à cause des moutons Dakar est méconnaissable sur certains grands axes où les tentes se disputent le terrain aux gargotes. Les moutons ne sont pas le seul casse-tête des pères de famille. La pomme de terre qui est utilisée en grande quantité pendant la tabaski connaît une flambée. Le prix du kilogramme qui était de 7000 est passé à 12.000 frs selon un constat effectué au marché Castor. L’oignon local dont le kilo s’échangeait à 300 frs est passé du simple au double.