Alioune sArr, president du cng «Il y a eu trop de laxIsme et d’anomalIes»

Grand combat» Les actes de violence notés lors de la première grande affiche de la saison de lutte, entre gouy gui et boy niang 2, dimanche dernier au stade Demba Diop, n’ont pas laissé indifférent le président du comité national de gestion de lutte (cng). Le Dr alioune Sarr menace de ses foudres les acteurs de la lutte qui persistent sur le chemin de la violence et du désordre.

Prenant part, hier, à la signature de la convention sur l’organisation de la 11e édition du tournoi de la CeDeaO, prévu du 12 au 14 mai prochain, à Dakar, le Dr alioune Sarr s’est désolé des impairs noté, dimanche dernier, lors du combat entre Gouy Gui et boy niang 2, au stade Demba Diop. Des failles dans l’organisation qui a ont débouché sur des incidents et des violences pour la première grande affiche de la saison de la lutte. Ce qui a ému plus d’un amateur. Pour le président du Comité national de gestion de lutte (CnG), ces genres de comportement ne seront pas tolère dans l’arène. il a d’ailleurs menacé de ses foudres les fauteurs de troubles. «il y a eu beaucoup de failles dans l’organisation de cette journée. et je pense que le premier responsable, c’est le CnG qui n’a pas respecté le règlement dans sa globalité. il a été arrêté, depuis quelques temps et reconfirmé durant l’intersaison, que tout lutteur qui arrive à une heure X dans les 15 mn qui suivent son arrivée, doit faire son ‘touss’. et là, le CnG a failli en permettant aux lutteurs quelles qu’en soient les raisons, de faire autrement. Ce qui est une mauvaise chose pour tout le monde. nous avons interpellé ceux qui doivent faire exécuter les directives. a savoir la Commission d’organisation pour reprendre leur responsabilité et aussi les arbitres», a d’abord souligné le Dr alioune Sarr. «nous n’allons plus accepter certains comportements» Se désolant de la désorganisation noté lors de cette journée du promoteur Pape abdou Fall de «PaF Productions», le président du CnG de mettre en garde. «il y a eu des comportements inadmissibles de plusieurs lutteurs que nous avons identifiés. Les uns ont été déjà sanctionnés financièrement et les autres seront entendus avec leurs présidents d’écurie et leurs managers, dès la semaine prochaine, au niveau du CnG. On ne peut pas vouloir quelque chose et son contraire. il y a eu des incidents assez sévères, car un agent du service d’ordre a été blessé et ce sont des choses qu’on ne doit plus revoir. et nous allons prendre toutes les mesures ad hoc pour que les sanctions soient exemplaires à tout le monde», a averti le Dr Sarr. «nous n’allons plus accepter certains comportements. Dé- sormais, a-t-il menacé, quel que soit l’élément qui aura failli par rapport à la discipline de groupe, nous allons demander au service d’ordre de l’extirper manu militari du milieu à l’instant où la faute a été commise. Quel que soit l’auteur, même si c’est le lutteur, il sera puni. Des sanctions administratives et pécuniaires vont suivre. il y a eu trop de laxisme et d’anomalie pour ce premier grand combat. On va prendre toutes les mesures idoines pour que cela n’arrive plus». et alors que boy niang 2 qui était allé arraché son préparateur mystique des mains des policiers qui l’avait interpellé après qu’il a blessé l’un d’eux, ainsi que Gouy Gui, sont convoqué par le CnG pour être auditionner, alioune Sarr s’est voulu clair quand à la suite qui sera réservé à cette affaire. «Quand ils seront entendus et que toutes les responsabilités seront situées, à partir de là, quelles qu’en soient les actions, vous serez mis au courant». Drapeau du chef de l’etat à tamba (30 juin- 2 juillet) Lors de cette rencontre, le président alioune Sarr a confirmé que la 18e édition du Drapeau du chef de l’etat se déroulera bien à Tambacounda, du 30 juin au 2 juillet 2017. L’édition 2018 se tiendra elle à Kolda. Concernant la 11e édition du tournoi de lutte de la CeDeaO de Dakar (12 au 14 mai), 14 pays y sont attendus. Cette année, pour ce tournoi dont le Sénégal est détenteur du trophée, le budget est arrêté à 82 millions de FCFa, dont les deux tiers émane de la CeDeaO. Cette édition 2017 aura une particularité. C’est l’organisation de deux colloques : L’un sur le dopage, l’autre sur la lutte comme facteur d’intégration au sein de la CeDeaO. aussi, pour garantir le succès de l’événement, notamment dans le domaine de l’arbitrage, un stage sur l’arbitrage est annoncé entre le 8 et le 10 mai pour renforcer les capacités de juges.