APPEL POUR UNE PARTICIPATION AUX ELECTIONS LEGISLATIVES DANS LE CADRE D’UNE PLATEFORME ELECTORALE «SENEGAAL BI ÑU BËGG» : CE QUE VEULENT ME MAME ADAMA GUEYE ET CIE

La Plateforme politique « Avenir Senegaal bi ñu bëgg » a décidé de s’engager aux prochaines élections législatives, sur la base d’une véritable liste citoyenne,fondée sur la légitimité des personnes investies au regard de la reconnaissance de leurs vertus et valeurs morales par les communautés – sociales et professionnelles – auxquelles elles appartiennent, plutôt que sur les accords d’appareils ou les coteries.

Cette démarche innovante repose sur l’identification, sur l’ensemble du territoire national et au niveau de la diaspora : – de citoyens intègres et désintéressés, ayant un ancrage solide dans leur environnement et une légitimité auprès de leurs concitoyens ; – de porteurs d’enjeux sur des questions d’intérêt national et dans des secteurs comme l’agriculture, le foncier, l’éducation, la santé, la pêche, l’industrie et l’artisanat ; – et de membres de groupes socio-professionnels portant des combats légitimes conformes aux intérêts nationaux. A cette fin, nous lançons le présent Appel pour inviter tous les individus assurant un certain leadership dans leurs communautés sociales ou professionnelles, ainsi que les mouvements, groupements, associations et partis politiques porteurs de dynamiques citoyennes, à un partenariat en vue de ces élections législatives.

Le partenariat qui sera noué avec des organisations non politiques bien ancrées dans leur terroir permettra de s’appuyer sur une dynamique citoyenne inspirée d’actions menées lors des dernières élections locales, tandis que la collaboration avec des partis politiques dont les valeurs et la démarche sont conformes aux principes de l’action politique de la Plateforme « Avenir, Senegaal bi ñubëgg » sera actée et formalisée par un protocole d’accord. A la suite de l’identification de ces futurs partenaires, la Plateforme « Avenir, Senegaal bi ñu bëgg » prendra l’initiative de les contacter pour leur proposer de les investir sur ses listes. La Plateforme électorale qui sera ainsi créée, en toute transparence, s’investira dans ces élections en confectionnant ensemble des listes «Senegaal bi ñu bëgg», dont une liste nationale et des listes départementales dans tous les départements.

En identifiant les « porteurs d’enjeux » à investir sur les listes, aucune priorité ou préférence ne sera accordée aux membres de l’une quelconque des organisations partenaires, y compris ceux de la Plateforme « Avenir, Senegaal bi ñu bëgg », les seuls critères à retenir devant être relatifs au profil des personnes pressenties, en termes de crédibilité, d’intégrité et de légitimité. Un programme de législature et des programmes et discours de campagne seront ainsi élaborés d’accord parties, sur la base des fondamentaux sur lesquels repose notre projet politique, à savoir les conclusions des Assises Nationales, les propositions de la CNRI, ainsi que le Document de vision de la Plateforme « Avenir, Senegaal bi ñu bëgg ». Les apports des partenaires de la Plateforme électorale devront donc être compatibles avec ces références et conformes à l’intérêt général.

Toutes les personnes investies sur les listes, à titre individuel ou en qualité de membre d’une organisation citoyenne ou politique, devront faire acte d’engagement personnel, en signant, avant le dépôt des listes, une « Charte d’investiture » qui sera rédigée à cet effet. En lançant le présent Appel, la Plateforme est consciente que les partis politiques traditionnels et autres organisations néo-partisanes ne manqueront pas de solliciter un soutien, voire une adhésion à leurs projets respectifs, auprès d’organisations, mouvements et concitoyens individuels crédibles susceptibles d’être des « porteurs de voix », en les soudoyant au besoin, comme à l’accoutumée.

Compte tenu de ces pratiques habituelles des politiciens professionnels, les citoyens doivent cependant savoir qu’accepter les « achats de conscience », voire de « voix » lors d’élections, les conduit à participer à leur corps défendant au dévoiement de notre démocratie et fait d’eux de véritables victimes consentantes. C’est, en effet, leur volonté qui est viciée, la faible contrepartie immédiate qu’ils tirent de cette corruption étant le fruit de l’aliénation de leur citoyenneté et de leur liberté.

La corruption électorale étant toujours financée par de l’argent public illicite, issu de la mal gouvernance, impacte négativement la démocratie en ce qu’elle entache l’objectivité des consultations, ainsi que la qualité et la légitimité du leadership national. C’est en cela que les prochaines élections législatives sont d’un enjeu capital, parce qu’ouvrant la possibilité aux forces vives de la Nation de conquérir l’Assemblée nationale pour peser sur la gouvernance du pays. Il s’agit aujourd’hui de mettre un frein au clientélisme politique en cours depuis des décennies, ainsi qu’aux incuries de gestion de la classe dirigeante actuelle, pour confier le pays à de vrais patriotes jouissant d’une crédibilité morale et professionnelle et qui placent l’intérêt supérieur de la Nation au-dessus de tout.

C’est avec de tels citoyens crédibles, ancrés dans leurs communautés et intervenant avec intégrité, compétence et moralité dans tous les domaines de la vie sociale, politique et professionnelle du pays, que nous voulons constituer cette « Assemblée nationale bi ñu bëgg », en choisissant les futurs « députés yi ñu bëgg ». Aussi, lançons-nous le présent Appel à toutes les forces vives, individuelles et collectives, pour faire le chemin ensemble dans cette quête d’une meilleure gouvernance du pays, pour la satisfaction des besoins essentiels des populations et leur mieux-être, dans un Sénégal débarrassé des inégalités sociales et des injustices et placé sous le signe d’un développement réel, solidaire et durable.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.