BAMBA FALL ET CIE

Le Maire de la Médina, Bamba Fall, et ses compagnons d’infortune devront prendre leur mal en patience. Leur demande de liberté provisoire sera examinée par la Chambre d’accusation le 28 mars prochain. L’annonce a été faite hier par la défense. Les mis en cause ont été inculpés, puis placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss, on se le rappelle, dans l’affaire dite du saccage du siège du Parti socialiste. C’est Ousmane Tanor Dieng en personne qui avait porté plainte contre eux à la suite de ces évènements. Entendus par la Brigade des affaires générales de la Dic, ils avaient été déférés au parquet avant d’être inculpés par le Doyen des juges Samba Sall, pour les délits de menaces de mort, injures publiques, violences et voies de faits et destruction de biens appartenant à autrui.