CONSEIL NATIONAL DES ENSEIGNANTS DE L’APR – Le Président Macky Sall confirme YoussouTouré

Le Président Macky Sall, qui a présidé le Conseil national des enseignants de l’Apr samedi dernier, a appelé à taire les querelles.

Attentif au discours du coordonnateur des enseignants de l’Apr, le Président Macky Sall qui est finalement arrivé en fin d’après midi pour rehausser de sa pré- sence la rencontre, alors qu’il était attendu un peu plus tôt, a d’abord appelé «à taire leurs querelles et à travailler ensemble dans l’unité pour la bonne dynamique du Parti…». Apparemment mécontent du comportement de certains membres du Réseau des enseignants, le président de la République a fait savoir qu’il ne tolérera pas certains écarts. Cet appel répond aux préoccupations du coordonnateur national du Réseau des enseignants, qui a exhorté le président de la République à siffler la fin de récréation. Parce que sa structure n’acceptera plus de se faire insulter par «un groupuscule d’insignifiants». Le secrétaire d’État qui a ré- colté des applaudissements très nourris, rappelle que malgré «le manque de considération» dont il fait l’objet, son Réseau «a toujours répondu présent» à l’appel du président de la République et de son gouvernement. D’où la mise en œuvre du programme 17-19 consistant à donner à la mouvance présidentielle 600 mille électeurs. Toutefois, il suggère un changement de cap. Parce que son Réseau «n’acceptera plus d’être laissé en rade». Changer les choses Dans ses complaintes, Youssou Touré qui a informé pour se plaindre, qu’«aucun poste de directeur général d’une société nationale ou de Pca n’est oc- cupé par un membre du Ré- seau» malgré «sa très forte re- présentativité (…)». «Ces ca- marades, patriotes engagés et convaincus par votre vision éclairée, souhaitent juste par- ticiper à vos côtés à l’œuvre de construction nationale», at-il dit au chef de l’État. M. Touré qui demande un quota «significatif» pour les enseignants sur les listes des candidats à la députation, estime qu’«il est temps que les choses bougent, changent, qu’on comprenne que les militants sont tous d’égale dignité et qu’il faudrait que leurs préoccupations soient correctement prises en charge par le gouvernement». Le président qui a conforté Youssou Touré dans ses fonctions de coordinateur, a promis l’enrôlement de 600 mille enseignants d’ici à 2019 et a garanti une prise en charge et même des députés dans la mesure du possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here