Diourbel meurtrie pleure ses morts

L’édition 2016 du Magal de Porokhane restera à jamais gravée dans la mémoire de la population diourbeloise. Cette ville a perdu 12 de ses fils qui revenaient de la cité religieuse de Mame Diarra Bousso (mère de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme). Les deux autres victimes non identifiées sont toujours à la morgue.