Espace communautaire : Les acteurs sénégalais sensibilisés sur la législation en matière de concurrence

Un séminaire national d’information et de sensibilisation des acteurs sénégalais sur la législation communautaire en matière de concurrence s’est ouvert depuis ce lundi à Dakar. La rencontre de cinq jours (16 au 20 avril) est organisée par la Commission de l’Uemoa.
Un séminaire national d’information et de sensibilisation des acteurs sénégalais sur la législation communautaire en matière de concurrence s’est ouvert hier. La rencontre qui est prévue pour cinq jours (16 au 20 avril) est initiée par la Commission de l’Uemoa. Près d’une vingtaine de représentants de l’administration publique, du secteur privé, d’associations de consommateurs prennent part à ce séminaire. Présidant l’ouverture des travaux, Maktar Lakh, secrétaire général du ministère du Commerce a déclaré que  cette session s’inscrit parmi les nombreuses initiatives visant à renforcer la capacité des acteurs publics et privés dans le domaine de la concurrence dans un contexte d’économie globalisée. Selon lui,  le concept de concurrence repose sur la liberté laissée aux acteurs économiques de produire et de vendre des biens et services dans les conditions de leur choix. Il ajoute qu’un tel contexte, stimule la créativité et crée les conditions d’une offre de qualité apte à répondre aux exigences des consommateurs.  « Entrée en vigueur en 2002, la législation communautaire de la concurrence tarde à être pleinement opérationnelle du fait des contraintes d’ordre juridique et fonctionnel », a souligné Maktar Lakh. Il affirme que les contraintes d’ordre juridique sont liées essentiellement à la concentration des moyens d’actions entre les mains de la Commission de l’Uemoa. Pour ce qui est des  contraintes d’ordre fonctionnel, M. Lakh explique qu’elles ont trait aux moyens d’actions des structures nationales pour les besoins des enquêtes et missions diverses. « Informer est un préalable à la mise en place d’une politique transparente et impartiale de régulation de la concurrence. Il faut rappeler à cet égard que la politique de la concurrence consiste essentiellement à faire appliquer des règles afin de veiller à ce que les entreprises se fassent une concurrence loyale et saine pour vendre leurs produits, innover et offrir des prix attractifs aux consommateurs », a déclaré Clemens Schroeter, premier conseiller de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal. Il estime que sans une telle politique, chacun irait jouer selon ses intérêts immédiats – les entreprises pourraient s’accorder entre elles pour se partager le marché ou adopter un comportement tendant à exclure des concurrents du marché. Prenant la parole au nom du représentant résident de la Commission de l’Uemoa au Sénégal, Kadidiatou Touré a souligné l’importance de ce séminaire qui vise à mieux faire connaitre la législation communautaire sur la concurrence.

Lire la suite sur Lejecos.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here