Gorée en ballotage défavo- rable à Conakry

Malgré un bon nul à la maison au match aller, l’Us Gorée est plus proche de l’élimination que de voir le tour suivant.

Lematch le plusimportant depuis le début de la saison. Ainsi peut-on résumer la confrontation que s’apprête à livrer l’Us Gorée face au HoroyaAc, demain, au stade du 28 septembre à Conakry. Cette rencontre à quitte ou double pourrait propulserle club insulaire au premier tour de la Ligue des champions. Malgré un 0-0 qui est un bon résultat à la maison, la prestation du club de Me Augustin Senghor à Dakar ne présage rien de bon. Lesinsulaires s’en sont tirés miraculeusement avec ce score de parité. Qu’à cela ne tienne, Gorée est très optimiste quand à la qualification : «c’est un bon résultat qu’on a fait. Valait mieux ce résultat qu’un 1-1 à domicile. Maintenant chez eux ils vont se découvrir. C’est à nous d’en profiter. Nous allons apporter une stratégie pour contrer cette équipe et sortir victorieux de la confrontation. La qualification est une possibilité» défend l’entraineur goréen. Si le résultat nul et vierge du match aller ne les place pas en si mauvaise posture, les joueurs de d’Aly Male ne sont cependant pas à l’abri à Conakry. Surtout lorsque l’adversaire est une formation qui est en train de monter en puissance sur le continent. D’autant plus que les Guinéens savent toujours profiter de l’avantage de jouer à la maison. «Ce sera un match décisif. Au coup d’envoi aucune équipe ne sera qualifiée. Le nul vierge a domicile soustend que s’ils marquent un but on sera obligé de gagner. Quoi qu’il en soit, on est obligé de gagner – et devant un stade conquisla tâche n’est pas difficile» a assuré le président AntonioSouané.Même son de cloche pour coach Victor Zvunka «Je suis déçu du manque de réalisme de mes joueurs et c’est d’autant plusregrettable qu’on donne de l’espoir à l’adversaire qui peut nous pousser à la faute chez nous dans une semaine. Il y avait largement la place pour s’imposer ce soir et, au contraire, on aura droit à un match difficile au retour où l’adversaire peut nous attendre. Et sur le retour, il faudra au moins marquer à deux reprises pour être tranquille» laisse-t-il entendre. Dimanche 17h00 : Horoya Ac – Us Gorée