GROGNE

Le Syndicat des Inspecteurs et contrôleurs du Travail et de la sé-curité sociale (Sictrass) exprime son inquiétude face aux difficiles conditions de vie et de travail des inspecteurs et contrôleurs du travail et le non-respect des engagements pris par le gouvernement.En conférence de presse hier 17 février, le Sictrass exige la mise en œuvre intégrale des points consignés dans le protocole d’accord de 2011 ainsi que la matérialisation des engagements pris par le gouvernement dans le cadre du pacte national de stabilité sociale et d’émergence économique à l’égard de l’administration du travail. Selon Mamadou Camara Fall, secrétaire général dudit syndicat, «le Sictrass est dans l’attente d’une convocation en plénière avec le gouvernement pour clô- turer les négociations». Face à «l’inertie et au dilatoire des autorités gouvernementales», le Sictrass dit n’exclure aucune éventualité et entend user de tous les moyens pour obtenir la satisfaction de ses revendications et le respect des engagements du gouvernement».