KHALIFA SALL, un prisonnier encombrant

En enfermant Khalifa Sall dans l’affaire de la caisse d’avances de la ville de Dakar, le pouvoir vient d’ouvrir la boîte de pandore. Car depuis l’incarcération du Maire de Dakar, des voix s’élèvent de plus en plus pour demander que le chef de l’État aille jusqu’au bout en transmettant à la justice les dossiers des corps de contrôle qui incriminent certains de ses proches. Dès lors Khalifa Sall devient encombrant pour le régime qui ne semble pas être dans les dispositions de le libérer de sitôt encore moins d’arrêter les présumés coupables de son clan. Une situation lourde de menaces.