Kolda – Les écrivains réclament une maison d’édition dans le sud

 

Le Fouladou s’est distingué ces dernières années par une production littéraire de qualité avec à la clé des œuvres qui ont remporté des prix précieux.  Le doyen des écrivains de Kolda en l’occurrence Seydou Sow a reçu  le Grand Prix du Chef de l’Etat. En 1995 Idrissa Sow Gorkodjo remporte à son tour le troisième prix de Teham éditions en France puis Abdourahmane Diallo, va recevoir la même distinction en 1997. Sans oublier Diéo Guèye cette écrivaine conteuse qui a remporté le prix Birago Diop du conte décerné par l’association des écrivains du Sénégal.
Cependant, derrière ces succès, se cachent des difficultés qui freinent la promotion du livre. Le premier problème évoqué par les écrivains est  relatif à «la maison d’édition». Kolda n’en dispose pas. Idem pour toute la Casamance. «Kolda n’a pas de maison d’édition. Éditer un livre reste un casse-tête pour nous autres écrivains du sud», a déploré Diénéba Guèye présidente du Cercle des écrivains de Kolda. « Nous écrivons beaucoup mais c’est parfois très compliqué car les éditeurs sont à Dakar. On est obligé de faire ce qu’ils nous demandent ».  Son collègue Abdourahmane Diallo embouche la même trompette et lance dans la foulée  un appel aux plus hautes autorités du pays. «Nous lançons un appel au Président de la République pour qu’il nous aide à mettre en place une maison d’édition dans notre région. Cela va beaucoup aider les écrivains koldois», a fait savoir M Diallo.
L’autre problème auquel les écrivains sont confrontés, c’est que «les livres sont très peu vendus». Conséquence, «les écrivains produisent mais ne parviennent pas à vivre de  leur art», selon M Diallo. Pour inverser cette tendance, ces acteurs culturels du Fouladou vont vers l’organisation d’un festival de contes et d’une journée internationale du Livre, selon le Directeur du Centre culturel de Kolda. De l’avis d’Abdoulaye Lamine Baldé ces deux grands projets vont contribuer à faire « la promotion du livre et de la lecture publique dans la région de Kolda». Dans la même veine, le patron des acteurs culturels de Kolda invite les écrivains à travailler en collaboration avec les acteurs de l’éducation afin qu’ils soient davantage connus du grand public.

5 Commentaires

  1. QUITTEZ LA PLANETE, LE TEMPS D’UN MASSAGE…784219579 / 781701388 / 781701382
    Un instant pour mon corps et mon esprit…
    Un instant magique que nul ne peut vous expliquer, un instant ou je lâche toutes mes prises pour un voyage ou la notion du temps se perd…
    Le temps d’un massage, ou toutes mes sensations corporelles et sensorielles seront multipliées par 10…
    Faites comme moi, le massage est un remède…
    CADRE CHIC PROPRETTE IRRÉPROCHABLE…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here