La carte de France de la radicalisation

Si la France cherche encore sa voie dans l’obscur maquis des techniques de « déradicalisation », son outil de détection des personnes radicalisées semble avoir atteint son rythme de croisière. Il s’articule autour du fichier de traitement des signalés pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), créé par décret en mars 2015.