L'affaire Fatou Matar Ndiaye suit son cours (parquet)

Sixième affaire inscrite à l’ordre du jour, au point de presse qu’il a organisé, ce vendredi 3 mars 2017, le dossier relatif à la mort de Mme Fatou Matar Ndiaye, est aujourd’hui encore en instruction. Les juges continuent de s’y pencher pour faire la lumière sur le crime de sang commis sur la personne de l’ancienne cinquième vice-président du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

«Vous vous en souvenez. Dans la nuit du 18 au 19 novembre 2016. La dame Fatoumata Matar Ndiaye perdait la vie à la suite d’acte d’atrocité sans commune mesure. L’enquête diligentée par le commissariat de police a permis très rapidement d’arrêter le présumé auteur du crime qui, présenté au juge du premier cabinet, l’a inculpé du chef d’assassinat, entre autres, avant de le placer sous mandat de dépôt. L’instruction suit son cours», a dit le procureur de la République sur cette affaire.