LÉGISLATIVES, ÉCHEC DE BATHILY, ATTAQUES CONTRE NIASSE – La Cojer met «les pieds dans le plat »

«En application de l’Ar- ticle L 355 de la Loi 2017-12 du 18 Janvier 2017 portant Code électoral, le Président de laRépublique, S.E.M Macky Sall, reporte les Législa- tives au Dimanche 30 Juillet 2017, les reculant de 28 Jours. La sagesse de cette décision est un véritable camouflet pour les Cassandre du jeu politique dont certains ont juré et misé avec fermeté sur un report de plusieurs mois, voiremême sur un couplage de la Présidentielle et des Législatives ». C’est le point de vue de la Convergence desJeunesses républicaines dans un communiqué qui nous est parvenu.C’est ainsi que Thérése Faye Diouf et ses camarades saluent « la pertinence de ce décret judicieux et responsable etfélicite le Président de la République ». « Des contingences sociales, morales,religieuses et climatiques ont imposé le décalage des Lé- gislatives et, en les repoussant de quelquesjours au cœur même du mois de Juillet 2017, le Chef de l’Etat prouve encore plus que jamais son attachement à une démocratie authentique basée sur l’Etat de Droit etsurla conception correction des valeurs de la société sénégalaise », poursuit le document. La Cojer exprime sa fierté et invite toute la classe politique à affronter ces Législatives dans un esprit de responsabilité. Par ailleurs, cette structure affiche que le peuple a, une fierté renforcée par l’action diplomatique du Sénégal sous la houlette du Président de la République. En proposant la candidature du compatriote Abdoulaye Bathily à la Présidence de la Commission de l’Union africaine, le Président Macky Sall est resté fidèle à l’idéal panafricain ». PourlaCOJER, la non élection de l’ancien ministre et ancien Envoyé spécial des Nations unies en Afrique centrale n’est que le résultat d’une conspiration politico-diplomatique qui n’enlève en rien la présence et la grandeur du Sénégal, acteur fécond des relations internationales, en Afrique et dans le reste du monde ». La Cojer encourage le M. Bathily à « demeurer inextricable à son engagement patriotique et à ses convictions panafricanistes qu’il partage avec le Président Macky Sall ». Tout comme, elle félicite le Président de la République, le ministre des Affaires étrangères et toutes les autres personnalités institutionnelles qui se sont engagées en portant au loin la candidature du compatriote Abdoulaye Bathily. En outre Thérèse Faye Diouf et ses camarades dénoncent les ré- centes sorties au vitriol contre le Président Moustapha Niasse, qui, selon eux, sont aux antipodes des instructions reçues du Président de la République « à qui l’actuel Président de l’Assemblée nationale a de l’estime, de l’amitié, de la loyauté et de la fidélité ».

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.