L’intelligence politique de Macky Sall

            Dakar est empesté par l’Affaire Khalifa Sall. La gouvernance municipale de la Capitale est en apnée. Les forces politiques du Maire de Dakar sont claquemurées dans une polémique qui dessert l’édile et alimente une controverse sur sa culpabilité ou son innocence. Macky Sall est indexé par une certaine opinion comme le commanditaire d’une Justice qui fait sonner des étriers partisans. Alors que presque tous les partis de l’opposition interviennent dans cette affaires pour un prétendu soutien à Khalifa Sall, Macky fait fi des agissements, les regardent, en rigole, méprise les imputations politiciennes et s’engage dans le terrain de l’action. Les regards se posent ainsi plus sur sa Tournée économique ponctuée  de décisions révolutionnaires majeures au rythme d’accueil à l’applaudimètre que sur l’Affaire Khalifa qui commence à faire perdre le goût.

            Comme il fit en 2011 et 2012, Macky Sall ratisse large. Le Sénégal n’est pas Dakar et il a la présence d’esprit de surgir là où on ne l’attend pas et de s’absenter là où son ombre n’apparait même pas. Louga, Saint-Louis, Matam ! Macky Sall envahit le Ndiambour, s’approprie le Walo et se procure le Fouta. Dans ces bourgs et bourgades peuplées, silos redoutables de voix électorales et greniers de militants dévoués,  il lance de gigantesques travaux infrastructurels, comme la route tant attendue de Damet-Saldé d’un coût de 90 milliards qui met les populations en transe de satisfaction.

            70 milliards sont mis sur la table pour l’assainissement de villes dont Dakar, Pikine, Tivaouane, Tambacounda, entre autres. Une politique de développement communautaire. Aucune collectivité locale n’a ainsi reçu Macky Sall sans bénéficier d’un acte d’avant-garde et d’une décision révolutionnaire qui attise l’enthousiasme des populations. D’inauguration d’usine en traitement des eaux en d’usine de production de produits halieutiques, du désenclavement des axes frontaliers aux mesures d’endiguement de érosion côtières, Macky Sall pose des actes qui mettent les populations en liesse et drible l’opposition politique.