Macky Sall invite le bureau des mines à mettre une rigueur extrême dans les visites techniques

Réagissant hier au drame routier qui a causé la mort de 18 personnes à Saint-Louis, le président de la République, Macky Sall, a pré- senté «des condoléances attristées à la Nation suite à cet énième accident mortel avec un bilan extrêmement lourd». Mettant en relief la recrudescence de tels cas de figure au Sénégal, le chef de l’Etat a laissé entendre que «le moment est venu de prendre toutes les mesures vis-à-vis du parc automobile», notamment en faisant en sorte de «procéder momentanément à l’arrêt de tous ces véhicules qui, présentement, ne devraient jamais disposer de visite technique leur permettant de circuler et de transporter des personnes». Assurant que «nous avons dépassé les limites en matière de tolérance», et mettant le bureau des mines face à ses responsabilités, il a indiqué qu’il est «important de revoir les visites techniques avec une rigueur extrême». Il a également recommandé de «voir avec les professionnels du transport, les transporteurs, les chauffeurs et l’administration les modalités de formation pour les conducteurs afin de rappeler les dispositions du Code de la route». Macky Sall qui avait, il y a peu, demandé au Premier ministre de tenir, dans les meilleurs délais, un Conseil interministériel en vue de mettre en œuvre un Plan d’urgence de sécurité routière, a ajouté qu’il urge de mettre en œuvre les voies et moyens pour pré- venir les accidents de la circulation. D’autant plus que, dé- plore-t-il, «aujourd’hui, personne n’ose prendre la route de peur d’y laisser la vie». «Ce n’est pas acceptable» estime le chef de l’Etat.