MANSOUR SY DJAMIL «L'Assemblée nationale est une chambre d'en- registrement des désidératas de l'Exécutif»

Mouhamed Sissao, représen- tant du parti Beuss Dou Niakk à Grand Dakar, a organisé dans le cadre de ses activités politiques une journée de consulta- tion gratuite et de dons de médica- ments. Lors de cette cérémonie de bienfaisance, le leader de Beus Dou Niakk, Mansour Sy Djamil, a fustigé le rôle passif de l’Assemblée natio- nale. «L’Assemblée nationale demeure jusqu’aujourd’hui une chambre d’en- registrement des désidératas de l’Exécutif. En allant à cette Assem- blée, je croyais qu’avec les Assises nationales, qu’avec la manière dont les élections étaient effectuées, nous allions atteindre notre objectif qui était de séparer les pouvoirs Exécutif, Législatif et Judicaire. J’avais une illusion» a-t-il soutenu. Moustapha Sy Djamil rappelle que l’une des revendications des Assises nationales était la séparation tacite des pouvoirs, «ce qui n’existe que dans la théorie», promettant de re- venir sur le sujet prochainement. Le leader n’a pas voulu se prononcer sur la gestion du gouvernement mais a précisé, concernant la Santé, que «notre pays connait actuellement un problème de panne d’appareil médical à cause de la modicité des moyens. Pour les prochaines élections lé- gislatives, le leader de Beus Dou Niakk a indiqué que le parti se concertera en instances pour prendre la décision qu’il faut. Il a ajouté que son parti fait parti de BBY «mais n’a jamais été avec lui aux élections». Mouhamed Sissao, or- ganisateur de la cérémonie, a fait savoir que cette cérémonie de consultations gratuites et de dons de médicaments rentre dans le cadre des activités politiques.