MARCHÉ AUX POISSONS Alerte !

 Il y a de la tension au marché central au poisson de Pikine. Et si les autorités étatiques ne prennent pas leurs responsabilités pendant qu’il est temps, ça peut dégénérer à tout moment. Des proches du directeur Ndiaga Thiam et ceux de Mamadou Sow, président du comité des acteurs du marché, se regardent en ennemis jurés. Le camp de M. Sow compte aller en grève pour trois jours à compter de ce vendredi. Mais le camp d’en face ne compte pas lui aussi se laisser marcher dessus. Pour eux, il n’est pas question qu’un groupuscule d’opposants paralyse le marché. «Il n’y aura pas de grève. Les activités vont tourner normalement au marché comme d’habitude», martèle Serigne Ndiaye, porte-parole des mareyeurs républicains. Hier, ils ont tenu une Assemblée gé- nérale en arborant des brassards blancs. Mais les deux camps ont failli en venir aux mains. Il n’a fallu que de peu. «Personne ne peut bloquer le marché. Depuis que NdiagaThiam est là, il a réglé beaucoup de problèmes. L’usine de glace et les chambres froides fonctionnent. Pour l’assainissement, nous avons espoir que le chef de l’État va répondre à notre requête. Ça demande de gros investissements. Donc il n’y a pas de quoi fouetter là où il n’y a pas de problème», précisent les lieutenants de NdiagaThiam.

PARTAGER
Article précédentINTERPELLATION
Article suivantMOUVEMENT MOUNAM

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.