MARIAGES PRÉCOCES

L’Organisation non gouvernementale (Ong) Save the Children et ses partenaires sont plus que jamais mobilisés pour mettre fin à l’excision et aux mariages précoces au Sénégal. Dans un communiqué, elle note que la pratique de l’excision reste encore élevée dans le pays, même si le vote de la loi l’interdisant date de 1999. Selon elle, la résistance de ces pratiques néfastes, notamment dans les départements de Bignona, Kolda, Tambacounda, Ziguinchor et Kanel, s’explique parles contraintes socioculturelles et le poids de la tradition, d’après une étude menée par le Groupe d’étude de recherche et d’appui au développement (Gerad). Concernant les mariages pré- coces, l’Ong soutient que le Sénégal, malgré ses efforts, fait partie des pays qui ont le taux le plus élevé de mariages d’enfants, avec une fille sur trois qui est mariée avant l’âge de 18 ans.