MGR BENJAMIN NDIAYE SUR LA SITUATION POLITIQUE «Il faut éviter les règlements de comptes»

Venu présenter les condo- léances de l’Église ca- tholique à la commu- nauté Tidiane, l’Archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, a dit craindre un «recul démo- cratique» au vu de la situation politique actuelle. Ainsi, l’Ar- chevêque de Dakar est-il sur la même longueur d’onde que Se- rigneAbdoulAziz SyAlAmine, nouveau Khalife général des Tidianes en ce qui concerne la stabilité sociopolitique du pays. Au lendemain du rappel à Dieu de Serigne Cheikh Ahmet Ti- diane Sy, Al Makhtoum, Al Amine avait en effet invité la classe politique sénégalaise à taire les divergences et à aplanir les contradictions pour un climat social apaisé. À Tivaouane, hier mardi, pour présenter les condo- léances de l’Église, l’Arche- vêque de Dakar a embouché la même trompette. Mgr Benjamin Ndiaye n’a pas caché sa crainte de voir le pays plonger dans un «recul démocratique». «J’ai peur que les développements actuels traduisent un recul démocratique pour notre pays», a-t-il affirmé au sortir de son entretien avec le Khalife de Tivaouane. À l’en croire, force doit rester au peuple ; mais surtout que les électionsse passent dansla paix et la stabilité. «Le plusimportant, c’est d’éviter des règlements de comptes parce que ce n’est pas une épreuve de force. Que l’on respecte les lois démocratiques pour que nous puissions aller aux élections à la loyale et laisser le peuple qui est souverain dé- cider de qui il veut investir. Si nous respectons cette volonté démocratique, je crois que nous pourrons nous donner les moyens de vivre en paix», a souligné l’Archevêque.