Migrations: comment sécuriser les routes des candidats au départ en Afrique?

Pour les migrants et les réfugiés africains, ce qu’on appelle la route de la Méditerranée centrale est toujours aussi dangereuse. Jeudi, un navire de secours a ainsi repêché cinq corps sans vie près de deux embarcations immergées, faisant craindre un nouveau naufrage de ces embarcations de fortune sur lesquelles les trafiquants entassent de 130 à 150 personnes qui tentent de gagner l’Europe. RFI a joint un élu de la région d’Agadez au Niger qui témoigne des difficultés des autorités locales à fixer les populations et du manque de concertation avec les instances européennes. De son côté le HCR invite l’UE à proposer des voies légales pour les candidats au départ pour éviter les hécatombes humaines dans la bande saharienne et en Méditerranée.