Opposition et Législatives 2017 – La cohabitation : une absurdité politique

Depuis l’annonce officielle de la tenue des Législatives le 30 Juillet 2017, reportées de 28 jours, la classe politique sénégalaise est agitée et le champ politique s’enflamme crescendo. Mais le paradoxe est que cette classe politique, particulièrement l’opposition, se nourrit largement d’illusions. Les Législatives ne sont, en réalité, que des compléments juridiques et institutionnels pour la consolidation de la démocratie nationale. Mais elles ne pèsent pas lourdement sur la destinée politique de la République. Depuis  1963, après la crise de 1962, le Sénégal a tourné le dos au système bicéphale. Le régime politique national est essentiellement présidentiel. Une Assemblée nationale différente de la physionomie présidentielle ne chamboule pas conséquemment  la politique nationale.