Parfum de détournement à Roi Baudouin – La Directrice et le comptable s’expliquent

 

Le parfum de détournement signalé à l’hôpital Roi Baudouin, qui a motivé le déplacement de contrôleurs dans  l’établissement hospitalier, n’ébranle pas le service comptable dont le chef déclare s’en laver les  mains. Quant à la directrice Ramata Danfakha Ba, elle  confie que le contrôle qui est en cours est des plus normaux et ne vise pour le moment, aucune somme  précise ni aucun agent de l’hôpital.

Par Ndiogou CISSE

La mission de contrôle qui fouille les caisses de l’hôpital Roi Baudouin de Guédiawaye n’ébranle pas le service comptable. Son chef Mr Diop  qui nous a saisi pour des éclaircissements se dit « serein et quitte avec sa confiance ». Mieux pour l’agent comptable de cet établissement financier, il déclare s’en laver les mains de toutes irrégularités. A Roi Baudouin où les contrôleurs sont surplace, la directrice Mme Ba, Ramata Danfakha précise que leur mission s’inscrit dans l’ordre normal des vérifications des comptes des établissements publics. Pour ce qui des montants en question , elle  informe qu’aucune somme ne peut être visée tant que le contrôle n’est pas terminé. Mme Ba d’ajouter qu’aucun pré rapport n’est encore remis à qui que ce soit dans l’hôpital où les enquêteurs poursuivent leur fouille. Pour rappel,  dans le but de vérifier les traces de l’argent public, l’Etat envoie des missions de contrôle qui passent  au peigne fin les pièces comptables qui leur sont présentées.    A chaque terme d’une mission  de contrôle, les enquêteurs  établissent  un pré rapport pour des réponses et un rapport définitif remis à qui de droit. Pour les missions de l’Inspection générale d’Etat, les rapports sont adressés au  Président de la République qui décide de la suite à  leur donner. L’hôpital de Guédiawaye a actuellement à sa tête,  Ramata  Danfakha Ba qui a remplacé  le Docteur Ousmane Guèye  affecté à Saint louis en tant que directeur de l’hôpital régional.