Pêche artisanale

Les problèmes de la pêche artisanale ont également fait objet d’échanges lors de la réunion du conseil des ministres. Parce que, selon le Président Macky Sall, la pêche artisanale reste l’activité économique principale d’une frange importante de la population. Ainsi, il demande au Premier ministre et à son équipe de poursuivre les efforts de réalisation d’ouvrages, d’infrastructures de pêche, et d’encadrement des acteurs du sous-secteur, qui assure l’approvisionnement prioritaire des ménages en produits halieutiques et contribue à la politique de sécurité alimentaire. En conformité avec l’esprit de la grande rencontre de Cayar du 16 janvier 2014, le problème de l’insalubrité du marché central au poisson de Pikine qui a poussé les mareyeurs à observer un mouvement d’humeur a été évoqué. Macky Sall demande au Gouvernement de hâter la réforme et la modernisation du marché et d’engager l’édification d’un grand marché central au poisson à Mbour. Des modalités de mise en place, au niveau des zones de pêche, d’une véritable économie de la pêche, au travers de périmètres collectifs dédiés au développement de l’aquaculture et d’activités industrielles et commerciales annexes seront examinées. Il souhaite l’accélération de l’octroi des financements pour l’acquisition et le renouvellement des moteurs hors-bord.