POUR DÉFENDRE AMINATATOURÉ À KAOLACK – Un boulier a été mis en place contre ses détracteurs

Les séries de réactions en faveur de MimiTouré sont devenues de plus en plus nombreuses dans le Saloum. Moussa Fall, leader de l’Aprodel, Docteur Alioune Diouf, membre des cadres républicains et le staff de l’envoyée spéciale du chef de l’État à Kaolack, ont tous réagi suite à la sortie des leaders de l’Alliance pour la République, dont la ministre Mariama Sarr, pour prendre le contre pied des «allégations» de ces derniers.

Il est le premier à faire une sortie médiatique afin de s’insurger contre la récente sortie de Mariama Sarr et compagnie sur le retour de Mimi à Kaolack. Moussa Fall, le leader de l’Alliance pour la promotion du développement local, a dé- noncé «le complot orchestré par ces responsables politiques de l’Apr pour essayer d’empê- cher l’ancien Premier ministre de retrouver sa base affective à Kaolack dans le but de battre campagne en faveur du chef de l’État». À la suite de la réaction de Moussa Fall, un cadre de l’Apr, en l’occurrence, Docteur Alioune Diouf, a signé un com- muniqué dans lequel il a condamné «fermement» la sortie «irresponsable» de ces leaders de l’Apr. À l’en croire, ceux là sont des responsables de la situation catastrophique à Kaolack, mais aussi de leur parti dans le même département. «Ils devaient s’inspirer de la personnalité du Président Macky Sall qui est un homme courtois, humble et poli, qui ne se soucie que du développement du pays. Se réunir prétextant sceller l’unité alors que leur seul but, c’est de créer un front contre une sœur de parti digne fille de Kaolack est vraiment regrettable», a martelé Docteur Alioune Diouf, membre des cadres ré- publicains. Le staff de Mimi Touré à Kao- lack non plus n’est pas en reste. Ses membres ont fait face à la presse hier pour fustiger l’atti- tude de la ministre Mariama Sarr, le ministre Diène Farba Sarr, la Pca Nafissatou Diop Cissé, entre autres, ceux là qui ont manifesté leur désaccord par rapport à la venue à Kaolack de l’envoyée spéciale du chef de l’État, Macky Sall. Sidi Bara Fall, conseiller politique d’Ami- nata Touré, porte parole du jour, a tout d’abord délayé d’un revers de main les «accusations» concernant le soi disant souhait de Mimi de prendre la place du Président Sall. D’après lui, leur leader travaille pour le compte de son secrétaire général national de parti, et toutes les campagnes qu’elle est en train de mener sur toute l’étendue du territoire national, entre dans ce cadre. «Le Président Macky Sall est en phase avec Mimi, qui a laissé un salaire de 22 millions pour venir au Sénégal pour l’aider à remporter les élections prési- dentielles. Personne ne peut contenirAminata Touré. Ils sont au nombre de 06 contre une personne, ce qui signifie qu’ils ont déjà accepté leur défaite. Aminata Touré est en train de ratisser large en recevant les frustrés et je pense que ceux qui essayent de lui barrer la route, barrent la route au chef de l’État. Et c’est malhonnête de leur part», a-t-conclu