Premier League : battu à Liverpool, Arsenal glisse à la 5e place, hors zone C1

Le match : 3-1

Avant sa mission impossible, mardi contre le Bayern Munich, en 8e de finale retour de la Ligue des champions (défaite 5-1 au match aller en Allemagne), Arsenal ne s’est pas rassuré en Championnat, samedi à Liverpool, en perdant logiquement un match à gros enjeu contre un adversaire direct pour les places européennes (3-1). Les Reds se sont montrés hyper réalistes en marquant deux fois en trois occasions par Firmino (9e) et Mané (40e) en première période avant de concéder un but de Welbeck, titulaire pour la première fois avec les Gunners depuis sa blessure en mai dernier et très adroit pour tromper Mignolet sur une passe de Sanchez, entré à la pause pour secouer ses partenaires à la rue (57e).

De retour comme titulaire, Olivier Giroud a été malheureux sur un coup de tête sauvé en deux temps par le gardien des Reds – la meilleure situation d’Arsenal jusqu’au but de Welbeck (49e). La dernière occasion a été pour les Reds : une tête d’Origi sur le poteau (84e). Puis Wijnaldum a conclu une échappée de l’ancien Lillois pour refaire le break sur le fil (3-1, 90e+1).

Relégués à la 5e place, hors zone de qualification pour la prochaine C1, les Gunners et leur manager contesté Arsène Wenger enregistrent leur troisième défaite en quatre sorties en Premier League. Ils disposent certes d’un joker (un match en plus à jouer contre Southampton) et restent au contact du «Big Four», à deux points des Reds (3es) et de Manchester City (4e), en piste dimanche chez la lanterne rouge Sunderland (17h00), mais il va falloir serrer les dents.

Le joueur : Roberto Firmino

Sermonné par son entraîneur Jürgen Klopp après son mauvais match contre Leicester, lundi (défaite 3-1), Roberto Firmino s’est racheté en ouvrant le score à la réception d’une frappe manquée de Sadio Mané (9e), puis en offrant le deuxième but à son coéquipier sénégalais, la 11e réalisation du top scorer des Reds… devant Firmino, neuf buts (40e). Le Brésilien aime décidément martyriser les Gunners : il a inscrit son troisième but en quatre rencontres de Premier League face à Arsenal, sa proie préférée avec Swansea.

Le chiffre : 9

Voilà une différence entre les deux équipes qui pourrait faire… la différence à l’heure des comptes finaux. Alors qu’Arsenal peine contre les « gros » (défaites contre Chelsea, Manchester City et deux fois contre Liverpool), les Reds n’ont eux perdu aucune de leurs neuf premières oppositions cette saison contre des équipes du Top 6 (5 victoires, et 4 nuls).