PRIX POUR LE DIALOGUE EN AFRIQUE – Maodo Malick Mbaye et le Cirid portent leur choix sur Macky

Thierno Alassane Sall et ses collaborateurs dans la Convergence des ca- dres républicains (Ccr) ont adressé de vives félicitations au Président Macky Sall sur qui le choix du Centre indé- pendant de recherche et d’ini- tiatives pour le développement (Cirid) a été porté dans le cadre du Prix Macky Sall pour le dia- logue. «La Convergence des cadres républicains (Ccr) adresse à cette occasion ses vives félici- tations au Président de la Ré- publique Macky Sall. Elle rap- pelle que seuls les Présidents Houphouët Boigny et Nelson Mandela avaient bénéficié jusque-là de cet honneur ; ce qui constitue une marque de reconnaissance des efforts de Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall qui de- meure un homme fortement ins- piré par les vertus du dialogue», a renseigné un communiqué dont nous avons reçu copie hier. Revenant sur les hauts faits du Président Sall qui peuvent jus- tifier ce choix, les cadres répu- blicains ont rappelé les évène- ments comme le dialogue na- tional du 28 mai dernier qui a même été institutionnalisé Jour- née nationale du dialogue na- tional. «Depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, le Président de la République a instauré plusieurs cadres de concertation sur des questions d’intérêt national, notamment dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la santé, du foncier, de l’énergie, etc. à cela s’ajoute la création d’un Haut conseil du dialogue social (Hcds), la tenue d’un Dialogue national et surtout l’institutionnalisation du 28 mai comme Journée nationale du Dialogue», a informé la Ccr. En exprimantsesremerciements au Cirid, la Ccr estime que «cette initiative permet de pro- mouvoir les valeurs de tolérance, d’écoute et de compréhension réciproque favorables à la ré- solution pacifique des conflits en Afrique». «C’est justement cet esprit de dialogue qui a guidé le rôle important joué par notre pays dans le règlement pacifique des crises au Burkina Faso et récemment en Gambie», a soutenu la Ccr.