SALIF BADJI«L’Apr de Ziguinchor doit se ranger derrière Benoît Sambou et Ablaye Badji»

La crise qui mine l’Apr à Ziguinchor, ayant même conduit aux bagarres il y a de cela quelques jours, a été décriée par le coordonnateur national de Kisal – Sénégal. Salif Badji qui souligne que la majorité présidentielle n’en a pas besoin, appelle les respon- sables du sud à mettre lesintérêts de la région en avant «en se rangeant derrière les ministres Benoît Sambou et Ablaye Badji». Selon lui, c’est la seule manière pour le Benno bokk yakaar du sud d’aborder «vic- torieusement» les prochaines élections législatives de 2017 et la présidentielle de 2019. Relevant que le Président Macky Sall ne mérite pas ce qui s’est passé à Ziguinchor, cet allié du Président Macky Sall demande aux responsables «d’insister sur le travail à la base» en facilitant l’inscription sur les listes élec- torales aux populations et en se montrant plus disponibles. Sur la même dynamique, ce membre de la coalition Macky 2012 exhorte les autorités compétentes à faciliter l’inscription des Sénégalais vivant en Gambie et à sa frontière. Sur un autre plan, M. Badji a demandé à ceux qui «s’égosillent» sur la panne de la radiothérapie. Le plus important, se- lon lui, est que le chef de l’État a promis avec fermeté d’acheter d’autres appareils sous peu. Il demande à l’opposition, «en panne d’inspiration», de ne pas s’amuser avec des cas aussi sé- rieux de personnes atteintes de cancer, et de proposer une alternative d’un projet de société crédible. Par ailleurs, le coordonnateur de Kisal a félicité le Président Macky Sall pour le choix porté sur M. Idrissa Diabira pour conduire les destinées de l’Ade- peme. Estimant qu’il est à la place qu’il faut, M. Badji qui soutient que cette nomination est «l’aboutissement d’un en- gagement marqué par l’abné- gation, le courage et la persé- vérance dans l’effort au service