SÉNÉGAL – Le marocain Younès Oujenha quitte la banque Atlantique, Mostafa Dafir aux manettes

Deux ans seulement à la tête de la banque Atlantique Sénégal (filiale du groupe marocain, banque centrale populaire), le Marocain Younès Oujenha jette l’éponge. Pour convenance personnelle, a appris Confidentiel Afrique. Son remplaçant, Marocain aussi, pur produit de la Bcp, Mostafa Dafir, a pris ses quartiers au boulevard de la République, en attendant l’approbation de sa nomination par la commission bancaire. Après cinq années de bons et loyaux services, le banquier ivoirien, ex employé de Citi, El Hassana Kaba, avait quitté la banque Atlantique Sénégal pour prendre une année sab- batique. Les dirigeants de la holding bancaire marocaine (Bcp) lui avaient trouvé son remplaçant en la personne du Marocain Younès Oujenha, pur produit du groupe banque po- pulaire du Maroc. Aprèsseulement deux ans d’ac- tivités, le Marocain Younès Oujenha a décidé de quitter le navire. De sitôt. Que s’est-il passé ? Selon des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, Younès Oujenha a jeté l’éponge pour convenance personnelle. «Il est retourné au Maroc pour mieux se reposer après tant d’années d’intenses activités au sein du groupe», a révélé une source autorisée àConfidentielAfrique. Celui qui le remplace s’appelle Mostafa Dafir, un Marocain aussi et pur produit de la maison. Le nouveau patron de la banque Atlantique Sénégal, a dirigé avant la banque populaire en Mauritanie et la banque popu- laire en Guinée. De simple au- diteur, Mostafa Dafir a décapé le tapis de la maison du premier palier au sommet de l’esta- blishment du groupe bancaire. Un nouveau challenge pour le top management de la holding marocaine et de la filiale séné- galaise, qui veut reluire cette année ses coffres. À tout prix. Le nouveau Directeur général de banque Atlantique Sénégal, Mostafa Dafir, a déjà pris ses quartiers au boulevard de la République depuis courant jan- vier 2017 et attend juste l’ap- probation des autorités de la commission bancaire pour la confirmation de sa nomination. Confidentiel Afrique