SERGE MALOU «Abdoulaye Makhtar Diop doit diriger la liste Bby à Dakar»

«Le malheur à Dakar, c’est que nous ne travaillons pas en coordination». Ces propos sont du membre de la mouvance présidentielle, Serge Malou. C’est en ce sens qu’il a plébiscité le Grand Serigne de Dakar comme tête de liste à Dakar, afin d’arrêter les querelles de positionnement.

Le coordonateur du mou- vement Solution Macky Sall (Sms), Serge Malou, estime que la liste des candida- tures de la coalition Benno bokk yakaar à Dakar doit être dirigée par le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop. Un choix, dit-il, qui permettra de stabiliser ladite coalition, actuel- lement minée par des guerres de positionnement. «Au niveau de l’Alliance pour la République (Apr), il y a beau- coup de responsables qui s’au- toproclament patron de Dakar. Cette guerre peut nous mener à l’échec. En conséquence, j’estime que la personne la mieux indiquée pour diriger la liste de Bby à Dakar est le Grand Serigne de Dakar,Abdoulaye Makhtar Diop. De par son expérience, son an- crage au niveau de la commu- nauté Lébou et sa posture d’homme d’État aguerri, il peut jouer le jeu de l’équilibre. Il peut aider à une coalition multicolore, qui peut faire gagner la liste Bby à Dakar», déclare sans ambages le directeur du financement et du partenariat avec les organisations au ministère de l’Agriculture. Il est d’avis que la mouvance présidentielle a tous les atouts pour remporter la bataille de la capitale. «Le Président est en train d’engager beaucoup de réformes et de chantiers. Ce qui est important, c’est de ne pas se laisser divertir par ces querelles intestines, qui vont détruire le parti(Apr) à la longue ou détruire la coalitionBby (…). Nous avons constaté qu’un peu partout, sur toute l’étendue du territoire, les bastions de l’Aprsont peu agités. À Dakar, il est possible de gagner l’opposition. Mais ce qui est malheureux, c’est que nous ne travaillons pas en coordination», a noté Serge Malou. Quant à la présidence de l’Assemblée na- tionale, le coordinateur adjoint des cadres deBby à Sicap Liberté est resté sur la même logique. «Le Président doit renouveler sa confiance à Moustapha Niasse», trouve-t-il. Non seulement parce que ce dernier lui est fidèle et abat un travail remarquable à l’hémicycle, mais aussi, pour renforcer l’unité au sein de la mouvance présidentielle. «Parce que, argue-t-il, Macky Sall ne pourra gagner qu’avec Bby».