Les « tristes vérités » d’El Hadji Bâ avant sa mort

«Je n’ai pas encore gagné avec le théâtre ce que je mérite. Je suis mondialement connu. En me voyant, les gens pensent que j’ai amassé une fortune dans le théâtre mais ce n’est pas le cas.

Au contraire, je conjugue la misère au quotidien. Récemment, j’étais tombé malade et on m’a interné pendant vingt-cinq jours à l’hôpital. Je m’en suis sorti avec le soutien de Mme Youma Fall, l’ancienne directrice du Grand théâtre de Dakar. L’État ne nous soutient pas.

Mais vous n’êtes pas sans savoir que personne n’est plus organisé que les artistes pour organiser des marches de protestation. Mais nous n’avons pas ce temps. Nous ne sommes pas comme les lutteurs. En toute modestie, nous savons prendre de la hauteur.

On prendra tout ce l’on nous donnera. Il faut dire que si les artistes sont fatigués dans ce pays, c’est la faute au ministre de la Culture. Le Sénégal n’a pas encore trouvé le bon ministre de la Culture. Il faut faire quelque chose pour les artistes, ils meurent comme des mouches», disait l’AS du théâtre sénégalais dans un entretien accordé à nos confrères du journal Enquête.

5 Commentaires

  1. Wow! This can be one particular of the most beneficial blogs We’ve ever arrive across on this subject. Basically Magnificent. I am also a specialist in this topic so I can understand your hard work.

Comments are closed.