Sommeil prolongé

Où en est-on avec la traque aux biens mal acquis ? Est-elle toujours d’actualité ? Est-elle toujours cette priorité tant clamée ? Les réponses à cette série d’interrogations est négative. La reddition des comptes, surpriorité de l’élu de 2012, a été marquée par la réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). En dépit de la clameur contestataire d’une juridiction d’exception, Alioune Ndao, le Procureurspé- cial, s’était singularisé par un volontarisme débordant. Karim, tête de gondole de cette vaste «entreprise de salubrité publique» tomba. D’autres seconds couteaux sont passés à la trappe. Et puis, presque plus rien. Les autorités ont beau insister sur une volonté de poursuivre cette traque, les faits montrent bien que les choses ne bougent pas. Maintenant, ce qui intrigue, c’est ce changement de fusil d’épaule pour traiter d’autres dossiers de moindre envergure livrés au Procureur. Ceux de la Crei poursuivent leur sommeil prolongé.