Un faux entrepreneur escroque 59 millions Cfa

Les hommes du Commissaire Dramé de la Sûreté urbaine ont réussi un joli coup de filet. Ils ont enfin mis la main sur le sieur S. Mbaye. Ce présumé escroc âgé d’une quarantaine d’année était activement recherché depuis pratiquement un an. Il avait grugé trois commerçants.

Le quidam  avait usé de manœuvres frauduleuses pour dépouiller trois commerçants de près 59 millions CFA. Après avoir commis son forfait, il n’a rien trouvé de mieux à faire que de disparaître dans la nature. Pour ferrer ses victimes, le bonhomme se faisait passer pour un entrepreneur en bâtiment. Une fois la confiance de ses victimes gagnée, il leur proposait de travailler en partenariat pour l’exécution de certains marchés publics qu’il avait l’habitude de gagner. Ses associés qui ont mordu à l’hameçon ont regretté de l’avoir.

Toutes griffes dehors, les nommés C. D. Ndiaye, A. A. Saïd et F. Diop qui n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer, ont voulu reprendre les fonds qu’ils avaient mis à la disposition du sieur S. Mbaye en guise de préfinancement des fameux marchés. Mais c’était mal connaître ce dernier qui est devenu subitement injoignable comme par enchantement. Et ce, après les avoir roulé dans la farine. Sans prier garde, il a tout simplement pris ses clics et ses claques pour aller se réfugier à Touba afin d’échapper à d’éventuelles poursuites judiciaires. Après une période d’hibernation dans la ville sainte, le mis en cause a voulu changé un peu d’air en se retournant à Dakar.

La police qui était  à ses trousses l’a ainsi repéré du côté d’un célèbre restaurant situé sur le boulevard de la République. Ignorant qu’il était dans le collimateur des flics de la Sûreté urbaine  (S.U.), le fugitif a été ainsi cueilli contre toute attente à sa sortie de ce célèbre restaurant. Dans la foulée, il a été conduit au poste de police pour les besoins de l’enquête préliminaire. Entendu sur procès-verbal, il a reconnu partiellement les faits qui lui sont reprochés. A l’en croire, il a grugé ses victimes d’environ 15 millions et non 59 millions Cfa. A l’audition de confrontation,  les plaingnants ont campé sur leur position. Au vu des indices graves et concordants de nature à motiver son inculpation pour les faits d’abus de confiance et d’escroquerie, il a été déféré hier au parquet du Procureur de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here