Une résolution controversée à la candidature d’Aliou Sall tête de la liste départementale

Depuis quelques temps, la ville de Guédiawaye est au centre des débats quant à la course pour la coordination départementale de l’Apr aux prochaines Législatives. Une résolution a été produite pour annoncer la décision finale.

À la suite des sorties du député Seydina Fall dé- nonçant la candidature d’Aliou Sall pour diriger la liste départementale de l’Apr aux prochaines Législatives, et des femmes pour brocarder ce pre- mier et porter leur choix sur le jeune frère du Chef de l’État, les coordonnateurs communaux ont produit une résolution hier pour valider le choix porté sur le maire de la ville. Mais ce document qui a été charcuté de certains éléments d’information fait polémique au sein du groupe de contact du signataire. En fait, si les si- gnataires Abdou Sène, Mika Bâ et Ass Kama ont confirmé leur décision, celle contenue dans le document en notre pos- session, le sieur Sada Sall a émis des réserves et le dernier, en l’occurrence Pape Sall, n’a pas été joignable. Pour Sada Sall, les signataires ont sauté une étape importante du processus en remettant le document à la presse avant qu’il ne fasse l’objet de relecture par les signataires. «Je ne peux pas avaliser ce qui est écrit sur le document qu’on vous a remis parce que je ne l’ai pas lu pour en endosser la responsabilité», a précisé Sada Sall. Invité à expliquer le contenu du document, le président du groupe de contact, par ailleurs chargé des élections de la com- mune de Sam Notaire, Ass Kama, a confirmé d’emblée ce qui y est écrit. Avant d’apporter des précisions : «En principe, nous devions être huit personnes que compte le groupe de contact pour signer cette résolution. Mais, comme vous le constatez, l’un des coordonnateurs, en l’occurrence Boughazeli, n’est pas sur le document à cause de sa position non encore élucidée. Néanmoins, lorsqu’on tenait la réunion le 21 janvier dernier pour porter notre choix sur la personne d’Aliou Sall, il était présent. Quand on a fait cette résolution, nous l’avons interpellé pour l’en informer», a renseigné Ass Kama. Joint au téléphone pour confirmer cette information, Boughazeli dégage toute responsabilité par rapport à ce qui a été dit dans le document. «C’est vrai que j’étais à la réunion du 21 janvier dernier. Mais je leur ai bien fait savoir que je suis candidat jusqu’à ce que le Président de la République tranche la question. Et je dois préciser que je n’ai pas été informé de cette résolution. Et si des choses qui ne m’engagent pas y sont contenues, je les démentirai fermement», a pesté Boughazeli. Le débat n’étant pas clos, Ass Kama revient à la charge pour présenter un autre contenu différent de celui du document dont nous avons reçu copie et qui ne fait cas que d’un point concernant le choix des signataires sur la personne d’Aliou Sall. «Il y avait un second point qui invitait à ce que Boughazeli soit sur la liste nationale, à une place honorable et c’est Lat Diop qui doit diriger cette né- gociation auprès du Président Macky Sall», a renchéri Ass Kama qui n’a pas d’ailleurs manqué de s’interroger sur les raisons qui ont incité celui qui a remis le document à enlever ce second point.