Pourquoi le face à face entre Sonko et le doyen des juges a été reporté

Sonko, accusé de viol, troubles à l’ordre public et menaces de mort à l’encontre de Adji Sarr, n’a pas, du tout alors voulu être “cuisiné ” (entendu)dans le fond de son gratiné dossier en l’absence de ses avocats.
Il a donc tapé du poing sur la table pour demander à ce qu’il soit assisté du pool de sa défense.  D’où le renvoi  à lundi matin  de son face à face avec le doyen des juges Samba Sall