Usa : Ouverture du procès de Trump en destitution pour ‘’incitation à l’insurrection’’ dans l’assaut meurtrier du Capitole.

Moins de trois semaines après avoir quitté la Maison Blanche, Donald Trump est encore au-devant de la scène.  Pour cause, c’est ce mardi 9 février 2021 que s’ouvre au Sénat, son procès en destitution doublement historique, pour «incitation à l’insurrection» dans l’assaut meurtrier du Capitole.

Une accusation que les avocats de l’ancien président américain qualifient d’absurde. À quelques heures de l’ouverture de ce procès prévue à 18h GMT dans l’hémicycle même où des manifestants pro-Trump avaient fait irruption le 6 janvier, il est retenu que 100 sénateurs vont faire office de jurés après avoir été les témoins et victimes, de l’attaque, a constaté Dakaractu.

Les images fortes de ces moments de tension et le discours de Donald Trump à ses partisans quelques minutes auparavant, devraient occuper un rôle central dans l’accusation, selon la presse américaine. 

Vivant désormais en Floride, le milliardaire ne se rendra pas au procès. Et il fait peu de doute qu’il sera, à son terme, acquitté, informent des sources médiatiques qui rappellent que ‘’la Constitution impose une majorité des deux tiers pour un verdict de culpabilité. Même si des sénateurs républicains ont vertement critiqué le rôle du 45e président américain dans ces violences, il semble peu probable que 17 joignent leur voix aux 50 démocrates pour condamner D. Trump, encore très populaire auprès de sa base’’.

Pour l’heure, les deux camps veulent aller vite et un vote final pourrait avoir lieu dès le début de la semaine prochaine. Les républicains parce qu’ils ne veulent pas s’attarder sur une séquence qui divise leurs rangs; les démocrates parce qu’ils veulent que le Sénat puisse de nouveau rapidement se concentrer sur leur priorité: approuver les candidats et les lois de Joe Biden.

L’acte d’accusation adopté après l’assaut sur le Capitole est « anticonstitutionnel à plusieurs titres, et un seul suffirait à le déclarer immédiatement nul et non avenu », ont écrit les avocats de l’ex-président, Mes David Schoen et Bruce Castor, dans un argumentaire de 78 pages transmis à la chambre haute du Congrès à la veille de l’ouverture des débats.

Il est en effet, reproché à Donald Trump de s’être livré à ‘’la pire violation de la Constitution jamais commise par un président américain” en incitant ses partisans à attaquer le Capitole. Des arguments défendus hier, par les élus démocrates qui servent de procureurs à son procès. 

Des confrères de la presse étrangère qui ont eu à se prononcer sur cette affaire ont aussi signalé que la probable relaxe de l’ex-Président américain ne signifiera pas forcément la fin de ses ennuis. En effet, dans leurs argumentaires, les démocrates ont légitimé la nécessité de tenir ce ‘’procès pour le droit et pour l’histoire’’. Ils estiment que ‘’laisser impunie cette attaque contre la Constitution, par celui qui avait prêté serment de la protéger, saperait la démocratie’’.

De son côté, replié dans sa résidence de Floride, Trump, 74 ans, a rejeté jeudi une invitation à s’exprimer au procès. Sa défense avance que le successeur de Barack Obama est redevenu un simple citoyen et que, donc, la procédure est illégale. D’ailleurs, il a été précisé qu’il faudrait pour le condamner les voix de 67 sénateurs sur 100. Or, lors d’un vote de procédure, il y a une dizaine de jours, seuls cinq républicains modérés se sont joints aux cinquante démocrates.

Premier président américain à être «impeaché» deux fois, sera-t-il aussi le premier à sortir deux fois blanchi d’un procès en destitution? Donald Trump sera bientôt fixé sur son sort. En attendant, alors qu’il a rejeté l’invitation des procureurs démocrates à témoigner sous serment, il a eu de la peine à constituer son équipe de défense. Cinq avocats l’ont lâché à quelques jours du procès qui démarre mardi. Il s’est donc rabattu un peu à la dernière minute sur Bruce Castor et David Schoen, rompus aux polémiques et cas difficiles.

Relativement à la durée du procès, il est signalé qu’il pourrait bien ne pas excéder une semaine.