Saint-Louis : Comment le siège de l’APR a été attaqué ?

Des élèves des lycées et collèges de la commune ont été délogé par une foule histerique scandant la chanson :”libérez Sonko” qui par la suite a enjambé le pont Faidherbe.

Par la suite, les jeunes ont déversé leur furie sur l’avenue Général De Gaulle brûlant tout sur leur passage. Les affrontements avec les forces de l’ordre sur cet axe a occasionné l’incendie d’un véhicule 4×4 de la police et l’une des stations Total qui est sur cette avenue.

Les policiers qui très débordées sont sur plusieurs fronts notamment sur la langue de barbarie où ils essayent de bloquer les ponts Masseck Ndiaye et Moustaph Malick Gaye.
La situation est la même au niveau du pont Faidherbe où l’échange de pierres et de grenades lacrymogènes s’est intensifié.

À Pikine, les populations sont dans une grande psychose après la nuit blanche que les affrontements leur ont imposée, les scènes se sont encore reproduites ce vendredi. Les jeunes y ont brûlé l’ensemble des tuyaux qui y était installés pour l’exécution du programme d’assainissement du dit quartier.